Archives mensuelles : février 2012

Treali Duce – Callin Me Back

Ah la dualité du christian gangsta rap… La Bible dans la main droite, le gun dans la gauche. Le chapelet sous le blue tee. Un genre dont j’ai tendance à me méfier, car il tombe souvent au mieux dans le prosélitisme naïf, au pire dans le prêche moralisateur et malhonnête. Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Oui mais Treali Duce touche juste, lui, en s’en tenant à la confession. c’est sa propre auto-analyse et sa propre expérience qui ont valeur d’exemple :

« My self examination
I been tryin to reconfigure my life
I take a step outta deep darkness and enter the light
So i can clearly see these flaws of mine
Got so many skeletons in the closet comin to life
That i be feelin guilty all the time. »

Lire la suite

Publicités

The Touch Funk ft. J’L’Tismé, Espe – Là où la vie me mène

La matière première s’extrait toujours du sous-sol de Montceau-les-Mines, sauf que Slimdogg, D-Jay Ness D et Goz ont remplacé le charbon par un G(risou)-funk des plus explosifs.

Rien de révolutionnaire dans leur nouvel album, les 3 zikos/producteurs du 71 appliquent à la lettre les bonnes vieilles recettes et signent un quasi sans faute. J’aime en particulier la façon dont ils laissent s’étirer la plupart des morceaux pour en relever la musicalité. Seul le cheap “Soirée 205” dénote, surtout en comparaison de petits bijoux comme “I Remember” (et son sample pourtant archi cramé des Isley Brothers) ou “Too Grown 4 That”.

Quant au clip ci-dessus, je veux bien aller n’importe où si une Mustang m’y mène, mais par pitié, trop de HDR tue le HDR ! Pour le prochain visu, pourquoi ne pas revenir au TFR ? Touch Funk Rétro. Les bonnes vieilles recettes, je vous dis…

Real Chanty – I Have Nothing (Whitney Houston Cover)

Reprise assez magistrale du 3e single de la BO de The Bodyguard par la plus Suicide Girl et geekette des Spliftonnettes (oui, la fausse cagole qui va pas dans l’eau à cause du brushing, c’était elle). S’attaquer à ce genre de monument sans une bonne dose de justesse et de souffle peut pourtant vite tourner à la catastrophe, un peu comme vouloir escalader l’Everest en tongs. Non seulement Real Chanty empêche la pauvre Whitney de taper un énième salto dans sa tombe (et Dieu sait qu’elle a dû en taper depuis 10 jours), mais elle évite en outre l’écueil du copier/coller clinique et impersonnel grâce à son grain de voix chaud et suave. Je me mets à parler comme André Manoukian, shiiit. Bref, allez la soutenir sur My Major Company, elle le mérite. Par contre, un peu plus de R&B 90’s parmi ses covers YouTube ne serait pas pour me déplaire. Genre çaça ou ça par exemple. À bonne entendeuse…

Enois Scroggins – I Got That Fire

Le feu en question n’est plus tout chaud, vu que le clip est en ligne depuis Noël, mais je le poste aujourd’hui car je viens de récup’ quelques exemplaires de From E To U.

La team Tha Blocc Entertainment a bien fait de cliquer ce bon vieil Enois avec les 2 Daygo cats Ecay et Contraband. La Suisse s’inscruste aussi : Chromatiks et Mcdub à la prod, Don-Is à la talk. L’album joue à fond la carte funk 80’s/G-funk 90’s, featurings de circonstance, dont la Carmen de « Throw Down », Kokane ou encore BG Knocc Out & Dresta, excusez du peu. De vous à moi, ça envoie du gras. Bump it up !

Freddie Gibbs ft. Dom Kennedy, Polyester The Saint – Menace II Society

Tri nocturne dans mes likes YouTube. Comme pour « The Chop Shop » hier, je me rends compte que je ne l’avais pas posté sur le site. Sacrilège. C’est pourtant pas faute d’avoir fait tourner en boucle Cold Day In Hell. La prod de Cardo est folle, le refrain de Polyester nickel et l’entrée de Gibbs sur le premier verse : OMFG ! Les températures devraient repasser en positif dans la semaine, dixit Météo France. Mouais, c’est pas encore L.A., mais au moins 2, 3 visionnages du clip vous réchaufferont par procuration…

The Mekanix ft. Yukmouth, Laroo Tha Hard Hitta, J. Stalin – The Chop Shop

Je l’avais forward deuspi sur Facebook à sa mise en ligne, première Bay Bomb officielle de 2012, mais PUTAIN ce clip doit figurer ici comme il se doit. D’autant que la compile en question déboule sur iTunes mercredi. Pour la Saint-Valentin, ok la blague. Les Mekanix sont définitivement trop loin dans la mobbisherie.